On n’a probablement jamais autant consommé de musique qu’aujourd’hui, c’est certain. Et nos modes de consommation ont d’ailleurs bien évolué depuis 15 ans. Si j’achète toujours des CDs (quoique moins, j’avoue), je passe de plus en plus par Deezer / Spotify (en premium) pour tout ce qui est écoute quotidienne, si bien que j’ai des CD encore sous cellophane. Et j’ai même pris un abonnement au récent iTunes Match d’Apple ces derniers jours pour gérer tout ce qui n’est pas disponible en streaming (Metallica, les Beatles, certains albums de Freak Kitchen, le catalogue Metal Blade, etc.).

Bref. La musique se conjugue principalement online désormais et Grovo Labs a publié une infographie très intéressante sur le sujet (à découvrir dans la suite). On y apprend par exemple que :

  • 17% des internautes achètent de la musique au format digital, laquelle représente 27,4% des ventes d’albums
  • La consommation de musique en streaming est trois fois plus importante que celle via le téléchargement (légal)
  • Un artiste solo, pour gagner l’équivalent d’un SMIC américain (1160$) via les sites de streaming, doit être écouté plus de 4 millions de fois, là où la vente de 1161 CD ou 1229 albums sur iTunes suffisent… A cogiter si vous utilisez exclusivement des sites de streaming
  • Les revenus de l’industrie musicale digitale sont passés de 20 millions de dollars à 4,6 milliards de dollars entre 2003 et 2010 (comme quoi l’offre légale s’est plutôt bien développée en fait)
  • Spotify dispose du plus gros catalogue en streaming avec 15 millions de titres (Deezer en compte 13 millions pour sa part)

(continue reading…)