Il existe des albums qui vous filent la banane dès la première écoute, en sachant appuyer là où ca fait du bien, vous soignant ainsi les orifices auditifs à grands coups de riffs inspirés et aiguisés… Si ces quelques mots d’introduction vous ont d’ores et déjà fait saliver, inutile de lire la suite. Courez plutôt chez votre disquaire le plus proche dépenser une vingtaine d’euros pour acquérir le nouvel album d’Audrey Horne, intitulé (fort judicieusement) Youngblood, tant il appartient bel et bien à cette catégorie bananifère évoquée plus haut.

(continue reading…)