Falls-of-Rauros

A l’occasion de la sortie imminente (le 1er octobre chez Bindrune Recordings (US) / Nordvis (EU)) du troisième album des Américains de Falls of Rauros, le monumental Believe In No Coming Shore, Inside The Pain en a profité pour poser quelques questions à Aaron (guitare, chant, textes). L’interview est également disponible en Anglais un peu plus bas pour les bilingues.

– Peux-tu te présenter, ainsi que Falls of  Rauros?

Merci beaucoup pour la proposition d’interview et le soutien. Je m’appelle Aaron et fais partie de Falls of Rauros depuis 2005, date de création du groupe. Nous venons de Portland, dans le Maine, où nous passons la plus grande majorité de notre temps et énergie.

– Quelles sont vos principales influences pour ce qui est de votre son et votre musique?

Les influences sur notre musique semblent être un peu moins claires ces temps-ci qu’au cours des premières années d’existence du groupe.A ce stade je dirais que toute musique que nous écoutons, quelle qu’elle soit, exerce une influence, et nous espérons  être capables d’en ressortir ce qui peut fonctionner ou non pour nous quand nous écoutons de la musique, PEU IMPORTE de laquelle il s’agit. Il me serait impossible de citer nos influences essentielles avec justesse, mais Bathory a bien entendu eu une influence majeure sur nous, de même que des groupes comme Emperor et Enslaved. La musique “Non-metal” (il y en a beaucoup ici) est omniprésente au sein de ce que chacun d’entre nous écoute au quotidien et il serait difficile d’en extraire les plus importants. Des artistes tels que Songs: Ohia, Neil Young, Will Oldham, Earth, etc. etc. etc.

– Vos textes font vraiment ressortir les émotions transmisent par votre musique, mais ils sont par ailleurs souvent réminiscents de la philosophie et des idées de H. D. Thoreau ou du romantisme allemand. Est-il important pour Falls of Rauros d’inspirer et de montrer aux gens le chemin menant vers un retour à la Nature?

Bien qu’il s’agisse certainement d’un thème récurrent de notre musique, cela n’est généralement pas avec l’intention de prêcher ou même de guider de quelque facon que ce soit. Les textes expriment souvent un respect envers la nature et des descriptions de la relation que nous autres humains avons avec le monde. D’autres traitent plus des tendances auto-destructives ou d’évasion vers l’extrême ainsi que le rôle joué par le monde naturel dans de tels scénarios. J’essaie de traiter un sujet familier à partir d’angles différents et de ramifier à partir de là. Les textes de Believe in no Coming Shore se concentrent par exemple principalement sur des thèmes complètement différents. J’espère qu’une fois publiés ils parviendront à communiquer avec l’auditeur de facon effective. On verra.

– Vous venez du Maine, un état côtier recouvert de forêts. Penses-tu que ceci a eu un impact sur votre musique de la même  manière que les paysages de l’ouest de la Norvège ont pu inspirer des groupes de balck metal tels que Ulver, Windir ou Burzum dans les années 90?

Définitivement. Nous essayons de passer autant de temps que possible à camper ou randonner dans le Maine, et même dans une ville comme Portland, nous ne sommes pas loin de certains sanctuaires naturels. Ce type de beauté est perpétuellement présent dans au fond nos esprits, voire même au coeur de nos pensées. Comme j’ai l’ai dit plus tôt ceci ne se traduit pas toujours directement dans nos textes mais la nature, et spécifiquement le climat du Maine et du nord-est influence fortement notre musique et cette influence sous-jacente est plutôt évidente jusque là.

– Comment décrirais-tu votre nouvel album, Believe in No Coming Shore?

Je suis typiquement mal à l’aise lorsqu’il s’agit de décrire notre musique. Il est vraiment difficile d’expliquer comment nous percevons celle-ci en comparaison avec la facon dont l’auditeur l’interprète. Je dirais que Believe in no Coming Shore est très différent de nos deux autres disques, aussi bien musicalement qu’au niveau des textes. Il est définitevement supposé être écouté du début à la fin sans coupure.”Ancestors of Shadow” et “Ancestors of Smoke” sont les deux chansons dont la connexion est la plus flagrante puisqu’elles partagent un thème au niveau des textes mais également plusieurs thèmes musicaux. L’album a été composé live avec le groupe au complet, et une grande partie de la musique que vous entendrez a été enregistrée live dans le studio et non pas chaque instrument et partie individuellement. C’était une première pour nous. Je ne sais pas trop quoi ajouter, vous devriez seulement écouter l’album à sa sortie pour juger de la justesse de cette description.

– Pouvons-nous espérer vous voir tourner en Europe prochainement?

L’idée d’une tournée européenn est extraordinaire et je sais que nous en avons tous envie. Réalistiquement cela risque de prendre du temps, mais je peux quasiment garantir que nous le ferons un jour. Exactement quand, personne ne le sait… ces choses coûtenet beaucoup d’argent quand vous faites le chemin depuis les USA. Jusqu’à présent nous n’avons même pas encore tourné sur la côte ouest de Etats-Unis, nous devrions donc commencer par le faire et nous en servir comme tremplin. Le temps nous le dira!

RappelReview et pré-commande de Believe In No Coming Shore

YouTube Preview Image

ENGLISH VERSION

– Can you introduce yourself and Falls of Rauros?

Thanks a lot for the interview and support. My name is Aaron, I’ve been a part of Falls of Rauros since 2005 at the band’s inception. Our home base is Portland, Maine, where we spend the vast majority of our time and energy.

– Who would you mention as your main influences when it comes to your sound and your music?

Influences on our music seem to be a little less clear these days than in the earlier years of the band. At this point I would say any music we listen to has an influence, and we hope to be cognizant of what works and doesn’t work for us when we hear ANY music whatsoever. It would be impossible to fairly narrow it down, but Bathory is of course a massive influence on us as well as bands like Emperor and Enslaved. “Non-metal” music (there’s a lot of this out there) is an enormous presence in our personal listening and would be hard to pin down as well. Songs: Ohia, Neil Young, Will Oldham, Earth, etc. etc. etc.

– Your lyrics are really emphasizing the emotions carried by the music, but they’re also often reminiscent of H.D.Thoreau’s philosophy and ideas or german romanticism. Is it something important for Falls of Rauros to inspire and show people a way back to Nature?

While that’s certainly a recurring theme in our music it’s usually not intended to be preachy or even a “guide” of any sort. Often the lyrics express reverence toward the natural world and depictions of humankind’s relationship with the world. Others touch upon self-destructive tendencies or borderline escapism and the function of the natural world in those scenarios. I try to come at the familiar topic from varying angles and branch out from there. “Believe in no Coming Shore” is primarily focused on almost entirely different lyrical themes, for example. Hopefully when published they will communicate to the listener somewhat effectively. We’ll see.

– You come from Maine, a coastal state covered with forests, Do you think it has an impact on your music in the same way as western norwegian landscapes might have inspired black metal bands such as Ulver, Windir or Burzum back in the 90’s?

Definitely. We try to spend as much time as possible camping or hiking in Maine, and even when in a city here such as Portland we aren’t far from some looming natural sanctuary. That kind of beauty is perpetually in the back of our minds if not at the forefront. As I mentioned before it doesn’t always translate directly into our lyrics but the natural world and specifically the climate of Maine and the Northeast heavily influences our music and that undercurrent is pretty apparent throughout.

– How would you describe your new album?

I’m typically not comfortable describing our music. It’s really hard to explain how we perceive our music versus how a listener interprets it. I would say “Believe in no Coming Shore” is very different from our last two records, both musically and lyrically. Anyway it’s certainly intended to be listened to from start to finish. “Ancestors of Shadow” and “Ancestors of Smoke” would be the two most obviously connected songs which share a lyrical theme but also several musical ones. The album was written live as a full band, and a lot of the music you hear was recorded live in the studio as opposed to tracking everything individually. This was a first for us. I don’t know, you’ll just have to listen to the album when it’s released and that should effectively describe it!

– Any chance for a european tour in a near future?

The idea of a European tour is amazing and I know we all want to do that. Realistically it may be awhile off yet, but I can almost guarantee we will some day. Exactly when no one knows… these things are expensive when you’re from the US. As of now we’ve never even toured the West Coast of the US so we should probably make that happen as a stepping stone. Time will tell!