Le 23 Avril dernier, les coreux canadiens de Comeback Kid passaient à Paris à l’occasion de leur tournée anniversaire. Déjà 10 ans (aïe le coup de vieux) que leur premier essai Turn It Around est sorti. Pour l’occasion, le chanteur originel Scott Wade était de retour au chant, et Andrew Neufeld reprenait son post initial de guitariste. En bref, un concert unique et particulièrement alléchant !

Mais commençons par le commencement, de nombreux groupes, étrangers et français, étaient également présents pour venir fêter avec nous le retour exceptionnel de Scott Wade.

À mon arrivée, les allemands de Final Prayer & les parisiens de The great Divide avaient déjà joué. Ce fût au tour de Rise Of The Northstar de venir foutre le bordel dans la salle du Petit Bain.

Rise Of The Northstar :

Avec leur style néo, les frenchies de ROTNS ne sont pas là pour caresser les chiens. Malgré un son quelque peu brouillon, l’énergie est là et le combo montrer qu’il a envie d’en découdre. L’hymne “Sound Of Wolves” réveille enfin le pit qui commence à sérieusement s’agiter sur les breakdowns puissants. Le son est loin d’être parfait, mais l’envie est là, et c’est bien le plus important ! Le set se termine sur un nouveau morceau du groupe : “All Black”, plus typé hardcore que les précédents. Forcément, face à un public rassemblé pour voir Comeback Kid, cela fonctionne très bien ! Final surpuissant, ça mouline dans tous les sens et ROTNS peut laisser la place à BackTrack après un final sur une mosh part bien sentie.

BackTrack :

Nous passons à présent de l’autre côté de l’atlantique avec les coreux New-York style de BackTrack. Dès les premières notes, le groupe nous distille un hardcore old school millimétré et bourré d’énergie. Le chanteur survolté passe son temps à courir d’un bout à l’autre de la scène. Ça joue bien, le son est au rendez-vous, et la réponse est immédiate : le pit s’enflamme sous les demandes de “plus de stage-dives !” de la part du frontman. Son vœux est exaucé, la scène se retrouve littéralement envahie sur les 2 derniers morceaux. Un set court et intense, une belle claque pour ma part, ni plus ni moins ! Petite anecdote sympa sur le chanteur faisant une dédicace à Kickback, qu’il juge comme le “meilleur groupe français” ! Le New-York Hardcore n’est pas mort, et BackTrack en est la preuve vivante.

Comeback Kid :

Après le passage des New-Yorkais ayant allègrement retourné la salle du Petit Bain, c’est enfin au tour de Comeback Kid d’entrer en scène, accompagnés exceptionnellement de Scott Wade au chant pour cette tournée anniversaire des 10 ans de Turn it Around. Après une jolie intro sur “I Tremble For You” (Johnny Cash pour les incultes), les canadiens entament leur set par les 3 premiers morceaux de Turn it Around : “All in a Year” / “Give and Take” / “Die Tonight”. Ce dernier emporte littéralement la salle qui voit sa température augmenter de plusieurs degrés. Scott Wade est content d’être là, et ça se sent ! Il précise que sa venue est purement exceptionnelle et qu’il ne réintègrera pas le groupe. Andrew Neufeld a quant a lui récupéré son poste de guitariste et soutient Scott de back vocals surpuissants.

Le groupe continue d’enchainer avec brio les tubes des 2 albums Turn It Around et Wake The Dead : “Talk Is Cheap”, “Without a Word”, “Changing Face”, “Partners in Crime”, “Always”, “Lorelei”. Le groupe dispose d’un son titanesque et millimétré, on peut lire sur tous les visages un réel plaisir de participer à cette date anniversaire, public comme musiciens. Les stage-dives s’enchainent, les titres se durcissent avec “False Idols Fall” et “Step Ahead”. Les canadiens annoncent alors qu’ils arrivent déjà à la fin de leur concert, et que si nous souhaitons foutre le bordel, c’est maintenant ou jamais ! Chose dite, chose faite, le groupe enchaine ses meilleurs titres et finit d’assommer les dernières personnes qui seraient encore debout avec un condensé de l’album Wake The Dead : “The Trouble I Love”, “Our Distance”, “Final Goodbye” et l’immense “Wake The Dead”, bien sûr, pour clôturer en beauté (et en sueur) ce magnifique concert.

L’une des meilleures performances de Comeback Kid pour ma part, ce qui peut être expliqué par le caractère exceptionnel de ce show anniversaire. Quoi qu’il en soit, on ressort de la salle éreinté, vidé, trempé, et bien content d’avoir assisté à cet événement unique. On attend déjà l’annonce du prochain concert des canadiens dans l’hexagone, ce sera avec plaisir, et avec un nouvel album peut-être ? Wait & See !

YouTube Preview Image