Jo a publié sur le forum sa chronique du dernier album de Pain of Salvation :

Que l’attente fut longue (merci la crise). Trois ans après Scarsick, Pain of Salvation poursuit sa mutation et nous livre la première partie du double album Road Salt initialement prévu. Le EP Linoleum sorti en novembre avait permis d’opérer une douce transition en préparant le terrain à cette nouvelle curiosité musicale qu’est Ivory, et c’est en homme averti que je découvre la bête.

Une banane aussi large que le lac Mälaren déforme d’entrée mon visage alors que les premières notes de “What she means to me” prennent possession de l’espace. Merveille d’introduction aux accents Queeniens…

La suite est à lire ici : http://insidethepain.com/forum/viewtopic.php?t=2286